Prévoyance sociale : 3ème pilier et épargne enfant

         
       
     
   
 
   
   
     
     

Les parents, dès la naissance de leur enfant, cherchent déjà à bien préparer leur avenir. Cette projection concerne a priori l’aspect financier de cette vie qui commence à peine. Mais ils ont raison, une vie stable et un bel avenir se préparent dès la naissance de l’enfant. Détails dans nos lignes. 

Assurance pour vos proches

Avec l’épargne 3ème pilier de la prévoyance sociale suisse, il est possible d’effectuer une épargne enfant. Ce, pour lui préparer un avenir meilleur et stable.  L’épargne enfant permettra de financer certains projets. Plusieurs solutions sont déployées pour vous aider à réaliser une économie pour votre enfant.  Mais pourquoi réaliser une épargne pour son enfant ?

Constituer une épargne ou une économie pour son enfant, c’est l’aider à prévoir son avenir. C’est l’aider à la réalisation de ses futurs projets. Plus tard, grâce à l’épargne que vous avez réalisée, votre enfant pourra financer ses études ou les formations qu’il souhaiterait suivre. Il pourra également financer sa première acquisition de bien immobilier, son école de conduite et l’obtention de son permis de conduire. Cela pourrait l’aider à louer une habitation, financer un voyage à l’étranger ou acheter une voiture…

Comment faire ?

C’est simple ! Vous allez verser régulièrement une somme d’argent sur un compte épargne. Tâchez de trouver une épargne avec un taux d’intérêt intéressant. Vous pourrez vous approcher de banques ou toutes autres compagnies d’assurances qui proposent se produit. Il existe quelques solutions pour épargner efficacement pour votre enfant, dont le compte épargne classique ou l’épargne assurance.

À vous de choisir quelle est la solution idéale pour vous et votre enfant en sachant que l’épargne assurance est beaucoup plus avantageuse que ce soit dans les démarches ou à la fin du contrat.

Épargne bancaire vs épargne assurance

Le compte épargne classique est ouvert à la banque. Il peut être ouvert au nom de votre enfant. Une fois que votre enfant aura atteint la majorité (18 ans), il pourra retirer le capital et l’utiliser à sa guise.  L’épargne assurance peut être couverte par le 3ème pilier 3b libre.  Elle est souscrite chez une compagnie d’assurance. L’acquéreur d’assurance pourrait être un parent ou un grands-parents, une marraine ou un parrain, un oncle ou un ami proche. L’enfant est désigné en tant que bénéficiaire.

Souscrit pour une durée déterminée, l’assurance épargne peut courir jusqu’à la majorité de l’enfant voire plus (20 ans ou même jusqu’à ses 25 ans).  Quand le contrat arrive à échéance, le capital pourra être récupéré par le preneur d’assurance qui le reversera au bénéficiaire.

Les avantages du 3ème pilier libre : 

Considéré comme la plus avantageuse des solutions pour constituer un capital épargne pour son enfant, le 3ème pilier 3b prévoit beaucoup de choses :

  • À la fin du contrat, c’est le preneur d’assurance qui détient le contrôle de l’argent. Cela est très rassurant pour certains parents.
  • Si jamais le preneur d’assurance décède, l’enfant bénéficiaire a le droit de retirer la totalité du capital prévu à la fin du contrat.
  • Si jamais le preneur d’assurance est entré en incapacité de gain (maladie ou accident), la compagnie d’assurance prend le relais et continue à verser les primes pour que le capital continue sa construction.
  • Le taux d’intérêt d’une épargne sur le 3ème pilier est beaucoup plus intéressant que celui d’un compte épargne bancaire.
  • Vous pouvez optimiser vos gains grâce à un meilleur taux de rendement avec un produit de placement tel que le 3ème pilier.
  • Dans quelques cantons suisses, notamment à Genève ou à Fribourg, les primes pourront être défalquées sur votre impôt sur le revenu.
     
   

ch be lu ca